IGN: démonstration avec un immeuble

Aujourd’hui, je vous parle de l’outil IGN et plus précisément de son outils « remonter le temps« . Il ressemble un peu à notre ami Géoportail ! Cependant il dispose de vues aériennes. C’est intéressant de dater des maisons et logements dans nos arbres et ce précieux allié nous est utile.

Je vous propose la démonstration avec l’appartement dans lequel je vis au sein l’immeuble Beausoleil à Montélimar. D’après le tout premier acte de vente, l’immeuble date de 1953… Nous allons vérifier cette affaire ! Ce n’est pas si « vieux » que ça, je vous l’accorde ! Cependant l’évolution du bâtiment et du quartier au fil des années reste intéressante.

Se placer

Tout d’abord, je vous conseille de prendre une vue récente, ici une vue aérienne de 2013. J’essaie de trouver des points de repère sur ma carte (j’émets l’hypothèse bien sûr) qui étaient là bien avant mon immeuble. Je ne vous cache pas que ma part la caserne est un point de repère facile dont je vais largement me servir. Cependant, je pense aussi prendre d’autres points de repère : les maisons anciennes autour de chez moi et la forme du boulevard. Même si il est vrai que les axes routiers changement souvent au fil de années.

Dans le carré rouge : notre sujet de recherche. En bleu, nos points de repère que je me fixe pour cette recherche dans le passé.

Voyage dans le temps : 3…2…1… Décollage !

1921

On débute ce voyage, par la toute première carte dont je dispose sur le site IGN, elle date de 1921. Premièrement, pour l’époque, je suis surprise de tomber sur un cliché aérien d’une aussi belle qualité. On peut bien voir les détails. Nos repères « vieilles maisons » (2,3,5) sont déjà présentes en 1921 ! La caserne est également présente avec la forme qu’on lui connait aujourd’hui. Cependant en observant bien, on peut constater qu’en 1921, les 3 bâtiments principaux (Sud, Est, Nord) sont entourés de bâtiments qui ont disparu depuis. La caserne était également enfermée dans une enceinte, sur le cliché de 1921 on peut deviner les murs qui l’entourent.

Le boulevard est visiblement parsemé d’arbre, ce qui change de la présence de nos véhicules actuels ! Et pour en revenir à notre recherche de départ, à savoir Beausoleil : terrain vague à côté d’un terrain vague !

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repère en 1921.

1944

Les vues aériennes passent de 1921 à 1944 sans vues entre les deux périodes. Difficile d’émettre des clichés aériens durant la seconde guerre mondiale.

Cette vue n’est pas excellente : elle est même relativement floue et surtout, elle n’est pas dans « le bon sens ». C’est un bon exercice ! Moi qui cherchais la caserne sur la droite… D’où l’importance d’un « bon » point de repère que l’on va pouvoir reconnaitre, même dans un sens auquel nous n’avions pas songé.

La caserne est toujours présente avec ses bâtiments et son enceinte. Les vieilles maisons sont encore là également, même si j’ai eu un peu de mal à les trouver.

Le boulevard a sa forme intacte à celle d’aujourd’hui et on peut voir se dessiner les arbres. Toujours pas de place de parking à l’horizon, mais un vrai boulevard bien ombragé.

Le point de notre recherche demeure encore un terrain vague toujours à côté d’un terrain vague (à droite sur ce cliché). Affaire à suivre.

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repères en 1944

1952, veille de la construction

Une fois de plus, je suis agréablement surprise de la qualité de cette image !

Tous nos points de repères sont présents : la caserne et les vieilles maisons. Concernant le boulevard, on le voit vraiment bien ! Je suis surprise de la largeur qu’il tient pour la circulation de l’époque ! La route devant le Beausoleil n’était pas encore une impasse.

Sans surprise, notre point de recherche est encore un terrain vague ! C’est normal, la construction ne débutera que l’année d’après.

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repères en 1952

1954

1953 ne comporte pas de vue aérienne et la vue de 1954 n’est pas très nette. Je n’ai pas pu zoomer beaucoup sous peine d’affaiblir encore plus la netteté de l’image.

Les vieilles maisons, la caserne et le boulevard restent inchangés depuis 1921.

Cependant, on peut voir se dessiner sur notre terrain vague, un premier bâtiment (sur la gauche). Je vous l’accorde, c’est difficile à voir. Ce qui va nous conforter dans l’hypothèse d’une construction, c’est le contraste avec le terrain vague à gauche de notre point de recherche, qui lui reste encore non construit… Si on ne voit pas très bien le bâtiment du fond de Beausoleil se dessiner : on peut émettre l’hypothèse que la vue a été prise durant sa construction.

Je me suis faite la réflexion suivante : rien dans le quartier à cette époque n’est aussi « moderne » que la construction du Beausoleil. En effet, les anciennes maisons sont encore présentes et aucun immeuble n’est construit dans les alentours.

J’ai mené quelques recherches en parallèle. Il faut avoir en tête que dans les années 50, nous sommes après-guerre qui est une période de reconstruction. Il s’avère qu’en 1951, Montélimar souhaite redémarrer les logements. De nombreux HLM et autres immeubles (cf. société coopérative d’habitation bon marché) sont construits dans ces années-là afin de repeupler la ville et surtout d’avoir de logements sains.

Beausoleil est donc construit dans une période durant laquelle de nombreux immeubles sont édifiés en pleine ville, changeant l’aspect de la ville, qui autrefois s’étendait sur plusieurs kilomètres.

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repères. En vert : nouveau point de comparaison/de contraste en 1954.

1959

Même si un acte officiel datant de 1959 me confirme la présence du bâtiment cette année-là, cette vue nous conforte également dans la recherche. La photo est bien nette, on peut y distinguer clairement les bâtiments et les garages au fond.

Caserne, boulevard et vieilles maisons sont encore là depuis 1921. La caserne a encore son enceinte et la route devant notre bâtiment n’est toujours pas une impasse. Le terrain à côté du Beausoleil est encore vide.

L’acte de 1959 dont je dispose, nous indique que : premièrement notre bâtiment se trouve au n° 8 (ce qui a changé depuis !). Deuxièmement – et sachez que, moi, Célia, vivant en 2021 s’est exclamée devant le paragraphe qui indique – que cette année-là une partie de la cours est aménagée en « dix parcs à voiture » ! Seulement 10 …! Il y en a bien plus aujourd’hui et il nous en manque toujours…

En rouge : notre sujet de recherche. En bleu : nos points de repères. En vert : notre nouveau point de comparaison en 1959.

1962 et 1972

De 10 à 20 ans pour Beausoleil… Les deux vues sont relativement floues, on peut distinguer sur les deux périodes: la cours, le petit jardin au milieu et les arbres.

En 1962, on peut voir qu’une zone au sud du boulevard contient des voitures : prémices d’un parking. Places de parking qu’on verra nettement sur le cliché de 1972.

A noter que le terrain à gauche de Beausoleil est encore vide dans ces années-là…

1962
1972

1983

A partir de là, les clichés sont disponibles quasiment chaque année, cependant je vais poster des clichés tous les 10 ans (environ) pour les anniversaires de Beausoleil.

La vue de 1983 est particulière : elle à l’air très en relief et on dirait qu’elle est prise vers la gauche. Elle nous permet de voir l’arrière du bâtiment et les voitures sur notre parking privé.

Le boulevard, quant à lui, se transforme en parking géant que l’on connait aujourd’hui.

La caserne et les vieilles maisons restent inchangées.

Le changement majeure de ce cliché est le terrain à côté de Beausoleil sur lequel s’est construit une nouvelle résidence.

1991

Cliché avec un début de couleur ! De plus, ce cliché est également particulier en terme de vue : ça nous permet de nous adapter à toutes les prises !

Pas de gros changement depuis 1983, si ce n’est que le parking du boulevard prend la forme qu’on lui connait aujourd’hui.

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repère. En vert : notre point de comparaison en 1991.

2003

Très beau cliché de 2003 : le changement d’ère a eut du bon avec des nouvelles technologies.

Une vue spéciale également, puisqu’on voit l’arrière du bâtiment, ce qui donne un effet de profondeur.

Toutes les vieilles maisons sont encore là ! Depuis 1921, elles ont traversé de nombreuses années. Je suis étonnée de voir encore l’enceinte et quelques bâtiments de la caserne… Quant au parking, presque 20 ans plus tard… je sais qu’il sera toujours bondé !

En rouge : notre point de recherche. En bleu : nos points de repère. En vert : notre point de comparaison en 2003.

2013… pour terminer le voyage

De 1921 à 2013… ! 92 ans en 11 clichés ! Et les points de repères sont encore tous là 100 ans après en 2021 ! Le Beausoleil lui, fêtera bientôt ses 70 ans…

Je vous remets le cliché de 2013, qui est également l’image de départ de cet article. Pour moi le point le plus flagrant est la caserne, qui a été restaurée et dont certain bâtiment ont disparus.

J’espère que cet article vous a plu ! Pour ma part, j’ai pris plaisir à rechercher ces clichés aériens et à voir l’évolution du bâtiment et du quartier que j’habite !

Pour les recherches sur des maisons plus anciennes, les actes notariés décrivent l’histoire du bâtiment et les ventes/achats de celui-ci, ainsi que les cadastres aux archives sont à consulter. Pensez également à regarder les recensements avec les noms de rue. Cependant attention, à travers les époques les rues sont souvent renommées et les numéros, comme on l’a vu au sein de cet article, peuvent également changer.

Sans oublier : les cartes postales anciennes ! Précieux trésors pour les plus chanceux…!

Sources

  • Ferchiche K. (1999). 1900 – 1999 Un siècle à Montélimar. Arts & Systèmes.
  • De la Baume C. (1969). Montélimar de ses origines à nos jours. Lienhart.

Qui sommes-nous ?

Deux jeunes femmes, l'une dans le sud-ouest l'autre dans le sud-est de la France, avec une passion commune : la généalogie ! Le nez dans les archives et les anciens journaux ! Sans oublier la tête plongée dans les livres d'Histoire en tout genre ! Curieuses et Sherlock sur les bords, nous voilà parties depuis quelques années sur l'histoire de nos ancêtres...

Rechercher dans le blog


Catégories

Histoires locales
Aux archives
Partages généalogiques
Outils généalogiques
Guerres

Nous contacter

Vous avez une idée de sujet à nous proposer, une question par rapport à nos recherches ou besoin de conseils ?
En toute bienveillance, n'hésitez pas à nous faire également un retour à propos de ce blog.
Ecrivez-nous par mail ou via le formulaire de contact.

Newsletters

Avec le formulaire ci-dessous, vous pouvez vous abonner à notre newsletters afin de recevoir une fois par mois, les nouvelles généalogiques publiées sur notre blog.

Cet article a été écrit par Célia

Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents.
Saint-Augustin

Qui-sommes-nous ? Contactez-nous

Par : Mark | Le 13 septembre 2022 à 5h47

Thanks for your blog, nice to read. Do not stop.

Un commentaire ou une question ?

Tous les commentaires sont modérés avant la publication.