La Caserne Andreossy

Montauban est une commune où se trouvent/ trouvaient plusieurs casernes militaires. Je vous propose ici des photos de la Caserne Andréossy.
Cette caserne aujourd’hui désaffectée se trouvait Faubourg Gasseras. Elle était la caserne du train des équipages Son nom lui vient du Général comte Andreossy.


 » Antoine, François ANDREOSSY est né le 6 mars 1761 à Castelnaudary dans l’Aude, issu d’une lignée noble italienne originaire de Lucques en Toscane dont une branche est venue se fixer en France sous le règne de LOUIS XIII. Son père, Pierre Jérôme, est ainsi l’arrière- petit-fils de l’ingénieur François ANDREOSSY, cartographe, hydrographe, proche collaborateur de Pierre Paul (de) RIQUET pour la construction du canal du Midi.
Instruit d’abord au collège de sa ville natale, il reçoit un solide enseignement scientifique dans l’illustre Collège de Sorèze proche de vingt kilomètres, véritable pépinière de généraux de l’Empire, tenu alors par des moines bénédictins et érigé par LOUIS XVI en «École royale militaire » le 28 mars 1776.
Il intègre ensuite l’École d’artillerie de Metz d’où il sort le 30 juin 1781 à 20 ans, major de sa promotion, ce qui lui permet de choisir le régiment d’Auxonne dans lequel il sert en qualité de lieutenant.


Le 10 septembre 1828 à l’âge de 67 ans, il est pris d’une forte fièvre et meurt à Montauban à l’hôtel de France. Sa veuve et son fils lui font élever, en 1831, au cimetière de l’Est dans sa ville natale, un beau mausolée de marbre, orné en médaillon de son portrait sur une face et sur les autres la mention de ses plus hautes fonctions.Le général, ambassadeur et député a laissé une très importante contribution à l’histoire du Canal du Midi. Il estimait que l’œuvre de son arrière-grand-père n’avait pas reçu la considération méritée. Il publia, en 1799, une magistrale « Histoire du Canal du Midi » connu précédemment sous le nom de Canal du Languedoc. Les descendants de RIQUET n’apprécièrent pas et répliquèrent, en 1825, par la construction de l’obélisque qui orne depuis le seuil de Naurouze.


Le nom du général est inscrit sur le pilier sud de l’Arc de Triomphe de l’Etoile, parmi ceux de trois cent quatre vingt six autres des généraux de la République et de l’Empire. »

Qui sommes-nous ?

Deux jeunes femmes, l'une dans le sud-ouest l'autre dans le sud-est de la France, avec une passion commune : la généalogie ! Le nez dans les archives et les anciens journaux ! Sans oublier la tête plongée dans les livres d'Histoire en tout genre ! Curieuses et Sherlock sur les bords, nous voilà parties depuis quelques années sur l'histoire de nos ancêtres...

Catégories

Histoires locales
Aux archives
Partages généalogiques
Outils généalogiques
Guerres

Nous contacter

Vous avez une idée de sujet à nous proposer, une question par rapport à nos recherches ou besoin de conseils ?
En toute bienveillance, n'hésitez pas à nous faire également un retour à propos de ce blog.
Ecrivez-nous par mail ou via le formulaire de contact.

Newsletters

Avec le formulaire ci-dessous, vous pouvez vous abonner à notre newsletters afin de recevoir une fois par mois, les nouvelles généalogiques publiées sur notre blog.
En construction

Cet article a été écrit par Alexandra

"Telle est la génération des générations: une génération s'en va, une autre génération vient. Il en est des hommes comme des feuilles d'un arbre, feuilles de l'olivier, du laurier, ou de tout arbre qui conserve toujours son manteau de verdure. Ainsi la terre porte les hommes, comme un de ces arbres porte des feuilles; elle est couverte d'hommes dont les uns meurent, dont les autres naissent pour leur succéder. L'arbre a toujours sa robe éclatante de verdure; mais vois au-dessous combien de feuilles sèches tu foules aux pieds."
Saint-Augustin, Psaume 101

Qui-sommes-nous ? Contactez-nous

Cet article n'a pas encore de commentaire.

Un commentaire ou une question ?

Tous les commentaires sont modérés avant la publication.